Mallkikuna

Publié le par El Nino


Tous les élèves, professeurs, travailleurs et autres visiteurs de l'Alliance Française de Lima peuvent voir depuis quelques jours d'étranges sculptures, pentures et autres gravures dans le cour centrale de l'Alliance, mais aussi dans sa salle d'exposition. Un cheval avec 4 petits diables dans le centre de la cour, au-dessus d'une fontaine escamotable, des lumières pour l'illuminer le soir créent ainsi une atmosphère tout à fait particulière, un peu feutrée, et certainement différente. Cela change.

Les oeuvres ont pour créateur Alberto Quintanilla, artiste péruvien qui a émigré en France depuis quelques temps. "Pour échanger des expériences", précise-t-il. "Pas pour renier ma nationalité".
Il n'empêche que ce Cusqueno d'origine ne peut exposer à Cuzco, sa ville natale. "Trop cher, et même les touristes ont difficile" (demander à votre serviteur), ajoute-t-il.


Cette exposition s'appelle Mallkikuna. Esprit en quechua. Il faut dire que les oeuvres ont l'air de venir d'un autre âge, avec un esprit bien particulier. De chiens bicéphales aux chiens jurassiques, en passant par des démons dansants, tout y est pour plonger le visiteur dans une ambiance extraordinaire, au sens premier du terme.


Cette exposition montre aussi clairement les liens culturels qui existent entre la France et le Pérou, et on ne peut que se féliciter à l'Alliance Française de recevoir pareille exposition qui nous plonge dans une certaine mythologie péruvienne, méconnue de tous, où se mélange originalité, splendeur, créativité et humilité.

Commenter cet article