Les difficultés d'enseigner en été à Lima

Publié le par El Nino

Aujourd'hui, je vais jouer le rôle de l'enseignant qui se plaint. Rien de nouveau sous le soleil, me diriez-vous. Oui, mais c'est justement à cause du soleil, ou plutôt de la chaleur qui l'accompagne en été que le travail est dur.
La température atteint dès 7h du matin 23-24°. Le minimum est très haut en ce moment, 3 à 4° supérieur aux normales. Et ce que j'avais pressenti en début de mois est en train de se confirmer : les eaux froides de La Nina disparaissent et sont remplacées par des eaux chaudes. Hier, Lima a enregistré 28° avec un taux d'humidité de 75%. Au soleil, la sensation monte sans doute à 35°.
Je vous laisse donc imaginer ce que sont les salles de classe par cette température. Evidemment, il y a 2 ventilateurs, mais pas dans toutes les classes. Evidemment, il y a des fenêtres, mais parfois mal placées pour créer une ventilation. J'ai la chance d'être dans des salles qui sont bien ventilées toute la journée. Mais le bruit des ventilateurs, le bruit des voitures des grandes avenues qui bordent l'AF, ET le bruit de CES SALES PETITS MERDEUX DE GOSSES DE RICHES font qu'on ne s'entend pas toujours facilement. 
Autre désavantage (mais je sens que certains mâles apprécieront), c'est la tenue des jeunes filles/femmes. Evidemment, ça peut paraître très agréable, mais voir des nanas qui entrent avec des jupes et des décolletés larges et profonds, ça perturbe l'espace d'un court instant.
Enfin, la chaleur, cela liquéfie, surtout une chaleur lourde comme celle-ci.  Dès 9h du matin, j'ai l'impression d'être ramoli et ce  jusque le soir. A partir de 19h, les choses vont mieux, le vent est là, et cela fait du bien. Mais le cours de 16h est absolument horrible : j'arrive au sommet d'un escalier lourd comme un éléphant, et je me demande à chaque fois comment je vais motiver mes élèves. Heureusement, les discussions sur la vie de famille, le rôle de l'homme et de la femme dans le couple les passionnent et nous font oublier cet enfer.
Je répète que j'ai de la chance : des collègues sont dans des salles exposées plein Sud, ou d'autres dans un espace bien fermé sans ventilation. C'est là-dedans que j'avais été l'année passée, et je peux vous assurer que c'est l'horreur.
Ce n'est malheureusement que le début parce que la météo annonce 30° avec des nuages. Bienvenue dans les Tropiques !





Commenter cet article

Rémy 26/01/2008 08:55

En fait le courant de humbolt qui refroidit les cotes Ouest de l'Amérique du Sud est bien plus dévié à l'Ouest... Du coup l'eau chaude s'infiltre... (regarde la SST de ta zone) ;)Bon courage avec tes élèves.

christophespb 25/01/2008 21:05

Te plains pas, moi j aurai a peu pres -30 le mois prochain :D

:0010:soleil51:0014: 25/01/2008 14:57

Un petit coucou lors d'une journée de repos non programmée mais due à un petit accident sur ma jambe: demain, tout sera rentré dans l'ordre et je repartirai à El Gouna ! ! BiZouX du pays de Râ ! ! @nne marie  

Serge 25/01/2008 14:12

Tiens, je pensais que le catholicisme faisait toujours autant de ravages. Les deux fois que je suis allé au Pérou, j'ai quand même trouvé que le côté sexy des filles était très modéré. Heureusement, tu ne donnes pas cours au Brésil ou à Cuba...

El Nino 25/01/2008 14:28

Ou au Vénézuéla ... Modéré mais plus osé que les Européennes.