Petit dictionnaire à l'usage de l'élite péruvienne (1)

Publié le par El Nino

Il n'est pas évident de rester actif sur Peru Real ces derniers temps car le boulot et donc le manque de temps m'empêchent de publier mes réflexions. Mais soyez sûrs que j'ai plein de choses à dire. En réalité, mon cerveau est une vraie boulloire en ce moment. Alors, afin de maintenir ce blog actif, et au lieu de développer un article trop long pour être rédigé dans cet emploi du temps trop lourd, voici quelques définitions. En effet, l'élite péruvienne (on pourrait presque généraliser cela à l'élite mondiale) a sa manière de parler, et les mots qui, à l'origine ont une définition trop rigoureuse pour être malhonnête, prennent un sens un peu particulier dans sa bouche. Etant donné que je fais cela un peu de manière improvisée, je ne listerai cela sans aucun ordre alphabétique.

Démocratie : Régime politique où tout est permis pour les riches, surtout les pires choses. Ainsi, on peut  notamment insulter et voler les classes défavorisées, ne pas appliquer les lois du travail, corrompre les médias, tuer les opposants et justifier son acte par la menace du "terrorisme" et du "populisme". A l'inverse, les pauvres ne peuvent évidemment rien se permettre, et quand ils votent, ils doivent bien le faire, sinon ils sont démonisés.

Investissement privé étranger :
Panacée du développement économique. Sans lui, le Pérou restera éternellement un pays pauvre. S'y opposer, c'est vouloir rester à l'âge de la pierre. Si vous ne comprenez pas cela, c'est parce que vous êtes un indigène qui n'a pas fait beaucoup d'études.

Indigène : Etranger et parasite de la société. Il est alcoolique, violent et ignorant. Il sent mauvais et en plus il est vulgaire. Mais c'est quand il se révolte qu'il est le plus dangereux et il faut utiliser alors les méthodes démocratiques (voir première définition) pour rétablir la stabilité politique.

Secteur public : Secteur obligatoirement corrompu de l'économie. Pour cette raison, il faut le privatiser, sinon le Pérou restera éternellement dans la pauvreté. Il faudra alors faire appel à l'investisssement privé étranger et si le mot précédent n'est pas d'accord, il faudra brandir encore une fois l'étendard de la démocratie.

Sentier Lumineux/Terrorisme : Prétexte de la démocratie pour lutter contre les indigènes radicaux.

Hugo Chavez : Dictateur vénézuélien. Depuis son arrivée au pouvoir au Vénézuéla, il n'a rien fait de bon pour son pays, absolument rien, pas même la moindre petite décision positive.

Evo Morales : Indigène arrivé au pouvoir en Bolivie. C'est le sommet de l'horreur pour l'élite péruvienne. Il est anti-péruvien, raciste, il est allié et manipulé par Hugo Chavez. Il va certainement proposer que le dictateur vénézuélien installe des bases militaires près du lac Titicaca pour attaquer le Pérou.

Chili : Pays avec lequel l'élite péruvienne adore faire du commerce et auquel elle vend les entreprises péruviennes, mais qui est forcément l'ennemi héréditaire de la nation. Il est alors de bon ton de le rappeler de temps en temps pour unifier le pays et oublier tous nos problèmes sociaux.

Liberté de la presse : Liberté indispensable pour la conservation de la démocratie. Grâce à la presse libre, on peut promouvoir l'investissement privé étranger, et défendre la démocratie contre les indigènes, Hugo Chavez, et Evo Morales. Touchez à la liberté de la presse, et ce sera la fin du Pérou.

Souveraineté nationale : Doctrine qui permet à la démocratie de se défendre d'Hugo Chavez et d'Evo Morales, et leur cinquième colonne que sont les indigènes radicaux. Et peu importe si elle est inexistante face aux Etats-Unis, l'Union Européenne ou d'autres grandes puissances.

Ingérence : Notion qui va contre la précédente. Doctrine pratiquée par Hugo Chavez et Evo Morales. Et quand l'ambassadeur des Etats-Unis reçoit le président péruvien dans son bureau pour lui demander d'ouvrir le marché péruvien aux produits américains, c'est pour défendre l'investissement privé étranger, et donc la démocratie.


Suite dans un prochain numéro ...

Publié dans Politique & Economie

Commenter cet article

blogexpat 28/01/2011 12:10



Bonjour,
Juste un petit mot pour signaler l'existence de l'annuaire BlogExpat:
http://www.blogexpat.com
Ce service gratuit de blogs est aussi un répertoire de blogs d'expatriés, ouverts à tous les blogs d'expatriés, de voyageurs et de personnes vivant à l'étranger. Vous pouvez ajouter immédiatement
votre blog d'expatrié ou de voyageur dans l'annuaire de BlogExpat et ainsi participer à accroître la communauté:
http://www.blogexpat.com/fr/register.htm
Vous disposerez d'une fiche personnalisé et permettrez à des visiteurs ciblés, des expatriés, des voisins, de vous trouver grâce à nos nombreuses cartes Google Map.
A très bientôt (j'espère) sur www.blogexpat.com.
 
PS: vous pouvez aussi ajouter un lien avec la communauté:
http://www.blogexpat.com/fr/links.htm



Lydie 21/09/2010 17:49



A propos du terrorisme, avez-vous vu le film Palomas de papel? On y voit parfaitement comment les policiers envoyés pour combattre le terrorisme en profite pour voler et violer les "serranas"...
C'est qui les voleurs?



Mr Wang 16/11/2009 14:27


Excellent! Un peu de parti-pris évidemment, mais bon, personne n'est parfait! ;-)


El Nino 17/11/2009 19:54


Comment ça c'est du parti pris ?! Non mais oh ... c'est MON blog hein ! ;)