Reproduction des élites

Publié le par El Nino

Les chiffres de Thitho concernant le coût des études dans cette université de Virginie remet un peu les pendules à l'heure et nous rappellent que le classisme régnant dans le monde de l'éducation ne fait que reproduire la société actuelle. C'est vrai aux Etats-Unis, au Pérou et, même si c'est moins le cas en Europe, on va dans la "bonne direction".
Quelques informations donc sur le système éducatif péruvien et le coût des universités donc :

D'abord, il faut évidemment faire la distinction entre les universités publiques et privées. A Lima, il existe l'UNMSM ou Universidad Nacional Mayor de San Marcos, la plus vieille d'Amérique Latine, fondée en 1551, 15 seulement après la fondation de Lima. C'est probablement la seule université publique de renom au Pérou. Sa spécialisation la plus prestigieuse est le droit. Mais elle a néanmoins beaucoup de difficultés à concurrencer les autres universités, privées elle. La plus prestigieuse université péruvienne est probablement la PUCP : Pontifica Univerisad Catolica del Peru. Aussi une des plus chères. Et c'est là que les ennuis commencent, car le prix du minerval varie en fonction des études que vous souhaitez entreprendre. En clair, le droit, ça coûte plus cher que la physique. Il règne donc non seulement une concurrence (de principe seulement) entre les universités, mais aussi à l'intérieur des universités, ce qui est pour le moins curieux. Ce qui est tout à fait étonnant, c'est que l'UNMSM est en fait en principe gratuite, sauf pour acheter les livres, mais la PUCP demande parfois des droits d'inscription exorbitants. Pour certaines études, on demande parfois 1500$ par mois. Oui, vous lisez bien. A titre d'exemple, l'Université Libre de Bruxelles demandait 700€ PAR AN ! Donc, certaines études à la Catolica (comme on dit ici) coûte environ 25 fois plus cher, le tout avec des salaires 4 fois moins élevés. Donc 100 fois plus cher !
Evidemment, seuls les gosses de riches peuvent se permettre de se payer cela, mais d'une manière générale, les études dans les meilleures universités péruviennes coûtent plusieurs centaines de dollars par mois, ce qui rend les études au Pérou beaucoup plus chères qu'en France ou en Belgique. Autre variante : d'après certains élèves de l'AF, le prix peut varier en fonction de votre budget familial. En clair, on demande vos dernières fiches de salaire (un peu comme pour acheter une bicoque) et on élabore un prix en fonction de vos rentrées ! Incroyable, non ? C'est tout juste si les universités privées agissent comme des banques ou le Ministère des Finances.
Chose importante à signaler : les entreprises pratiquent de la discrimination à l'embauche concernant les universités, c'est-à-dire que 2 étudiants ayant fait les mêmes études, mais l'un dans une université publique, l'autre dans une université privée, n'ont pas les mêmes chances d'obtenir ne fut-ce qu'un entretien. Cela oblige évidemment d'une manière générales les Péruviens à se saigner aux 4 veines pour obtenir les meilleures études possibles. A noter que ces coûts ultra-élevés sont aussi pratiqués dans les écoles péruviennes où les plus chères demandent parfois 1000$ par mois !

D'une manière générale, les gosses de riches pourront faire de solides études dans les meilleures universités ou institutions éducatives, seront bien souvent chouchoutés et protégés par les autorités académiques grâce aux relations du bon vieux papa qui interviendra "s'il y a un problème". Ensuite, les universités les plus prestigieuses ont des relations avec les plus grandes entreprises, et elles enverront en stage leurs étudiants les mieux "formés" pour ensuite être définitivement embauché directement aux meilleurs postes. Ceux qui n'ont pas les moyens feront des études de niveau considéré comme insuffisant par les élites, et passeront leur temps à faire de sales boulots.
Ainsi se perpétue le fossé entre les riches et les pauvres. Et dire que certains congressistes péruviens veulent rendre payant l'accès aux universités publiques ...

Publié dans Politique & Economie

Commenter cet article

ElNino 22/04/2007 00:26

Mes sources, ce sont mes élèves et mes relations, aussi bien à Lima qu'à Piura, où j'ai habité avant. Et tout le monde dit la même chose.

thitho 21/04/2007 23:41

intéressant, camarade, mais n'oublie pas de nous donner tes sources... agradeço-o