Pozuzo, une incroyable odysée

Publié le par El Nino

Oyé Oyé braves gens ! Permettez-moi de vous présenter la très probable prochaine destination denos vacances : Pozuzo.

D'abord, veuillez visiter ce lien où vous pourrez contempler une vue satellite de la région. Effectivement, on ne voit pas grand chose, juste que c'est vert ... Bon ...




Là, je crois qu'on voit mieux. Beau hein ?



Ca aussi, c'est pas mal ...



Sympas, ces petites maisons, non ?

 



Rendez-vous fin juillet donc ... Et "a continuacion" comme on dit ici, voici un texte de ma chère femme, qu'elle a traduite d'une encyclopédie péruvienne. Il y a encore des fautes, mais cela vous permet de juger son niveau de français :

Pozuzo, Une incroyable Odyssée

 

Dans le departement de Huanuco, on peut trouver un beau paysage avec des montagnes recouvertes de végétation.  Ici se trouve un morceau de l´Autriche au Pérou, où ses habitants ont le mêmes habitudes que celles d’il y a deux siècles.

Au milieu du XIX ème siècle, la situation a était très difficile pour les jeunes habitants dans les Alpes du Tyrol.  En accord avec les lois autrichiennes, ils ne pouvaient pas se marier s´ils ne pouvaient pas posséder de la terre, des maisons ou un diplôme qui certifie une profession.  En ce temps-là, quelques personnes ont pu obtenir une petite ferme, parce que la terre dans un grand nombre de générations était trop subdivisé.  Il y avait peu d´espoir de mariage  et de progrès dans la région.  Une grande  quantité de personnes ont commencé à emigrer vers d´autres villes pour trouver du travail dans les usines et la traditionnelle union de la famille Tyroliesse  commençait à se diviser.

L´idée de voyager à Pozuzo vint d´un homme d´origine allemande, le Baron Kuno Damian Freigen, (qui au début avait signé un contrat pendant le gouvernement d’ Echenique pour coloniser la région de Tarapoto, mais à cause de la Révolution de Castilla, ce contrat n’a pas marché). L’ idée de la colonisation de Pozuzo s´est répandue dans toutes les Alpes du Tyrol, alors les personnes parlaient du sujet de plus en plus enthousiasmés.  Les couples d´amoureux étaient decidés à voyager vers cette terre très riche où tous pouvaient se marier, vivre et progresser.

Ensuite, ils ont fait leurs valises et ils se sont dirigés vers Bruxelles et le 29 Mars 1857 au Port d’Anvers ils ont pris le bateau “Norton” pour voyager au Pérou.  Il y avait 200 Tyroliens et 100 Allemandes où 23 couples voulaient se marier.  Quelques moments avant de partir le L’Abbé Egg avait fait une jolie cérémonie de mariage collective.  Le voyage a duré plus de 4 mois pour y arriver.  Pour quelques uns ce voyage a été le premier de leur vie et ils avaient peur  de savoir que probablement ne retourneraient plus à leur cher pays.  Pour éléver le moral, ils chantaient spécialement pour l’occasion et un strophe de la chanson disait comme ça:

“Quand une personne a 15 bouches à nourrir et il n’y a pas d’argent, ni pain pour garder, vous devez voyager en Amérique du Sud où il y a trop de pain.  C’est la raison pour laquelle on voyage au Pérou, Pérou, Pérou”

Au milieu du XIX ème siècle, la situation politique au Pérou était un peu stable.  A Lima, il y avait un grand intérêt pour la recherche de richesses du pays.  Un de ces projects était la colonisation de la forêt de la haute Amazonie par 10,000 colons de langue allemande.

En 1853, pendant le gouvernenment du président Castilla, le Baron Kuno Damian Freigen avait signé un second contrat pour permettre la colonisation de la future Colonie de Pozuzo et la construction du chemin du Cerro de Pasco vers cette ville, qui a été approuvée par décret suprême le 25 Janvier 1845.  En rétribution pour l’organisation de ce projet, le Baron a reçu de l’argent et un morceau de terrain de la part du gouvernement péruvien.

Après le dur voyage de 4 mois, le bateau “ Norton” est arrivé au Port de Callao le 25 Juillet 1857 et ils ont eu la mauvais surprise de voir que le chemin de Pozuzo n´avait pas été contruit.  Malheureusement, l´argent de la construction avait été destiné a une autre urgence.   Ils ont decidé de continuer cette aventure en dépit de tout.  Le groupe est entré dans un bateau qui s´appelait “Inca” et ils sont partis au port de Huacho à cause d´une négation de débarquement au Port du Callao.  A Huacho, quand ils sont arrivés, il y avait un ordre de rester dans le bateau pendant 40 jours et ils ont dû accepter.

Les colons ont commencé à faire le voyage de Huacho vers les montagnes pour arriver à Pozuzo.  Ils ont eu besoin de 2 ans pour y arriver.  Il y avait une grande désorganisation des aliments et à cause de cela, les femmes ont du laisser les repas pour les enfants et pour les hommes qui ont fait des travaux plus durs.

Quelques personnes de ce groupe ont decidé de rester dans divers villes sur le chemin pour recommencer une nouvelle vie.  Plus d´un an a pris pour ouvrir le chemin dans la foret, où on trouve les plus difficiles terrains du monde.  Beaucoup de personnes sont mortes sur le chemin, victimes d´un grand effort et la grande fatigue du voyage.

Le 28 février 1858, 35 Km avant d’arriver à Pozuzo, une avalanche s´est produite faisant tomber 6 personnes du bord de la montagne.  Ce fait a démotivé 50 colons de plus.  En accord selon l’information de l’église de Pozuzo, les colons ont pris un an en plus pour y arriver.  De 300 immigrants, seulement 50 familles sont arrivées à Pozuzo le 25 juillet 1859, évidemment les plus fortes.  Finalement, quand ils y sont arrivés, il n´y avait ni récolte, ni bétail, ni des tentes.  Ils ont dû construit leurs maisons comme ils pouvaient.

Les problèmes et désaccords de divers sujets sont arrivés entre eux.  Au début de la colonisation, un commercant Juif établi a Lima, a pratiquement sauvé la mauvaise situation des colons en donnant 60 vaches.  Cette donation est le début de la principale activité et le source de la richesse de l´actuelle colonie: l´élevage.

Dans ce bel endroit de terre péruvienne, ces héroiques colons ont construit un morceau de l´Europe au Pérou et jusqu´à maintenant ils gardent les mêmes habitudes et vêtements du Tyrol de plus de 2 siècles, lesquels n´existent plus dans le même Tyrol.

 

Le Pozuzo actuel:

 

A presque 90 km d’Oxapampa, se trouve le village de Pozuzo.  Le métissage racial et culturel de la province d’Oxapampa est unique au Pérou, car les colons austro germaniques, qui s’installèrent depuis 1859 dans cette région tropicale après une pénible odyssée, se sont adaptés aux conditions de la forêt avec un travail et un acharnement exemplaires. Aujourd’hui, leur gaieté et leur hospitalité avec les visiteurs s’apprécient dans des célébrations comme celle du Jour du Colon (26 Juin), à Pozuzo, lorsqu’ils montrent leurs danses et leurs coutumes tyroliennes. Dans les gîtes, dans des maisons de bois aux arômes de café, on apprécie la bonne Gastronomie locale. La ville de Oxapampa est le point de départ pour le Parc National Yanachaga - Chemillén.

À Pozuzo, les descendants tyroliens et prussiens font participer les visiteurs à leurs travaux caféiers et agricoles, et les invitent à visiter les herboristeries et les centres de culture d’orchidées.

 

 

 

Publié dans Histoire & Culture

Commenter cet article

ElNino 29/05/2007 22:05

Je n'ai que l'embarras du choix ...

Tony 29/05/2007 21:41

Le Pérou est plein de surprise... quelle est la prochaine ?