A la Saint-Valentin, l'amour rend pauvre ...

Publié le par El Nino

...  et non aveugle.  Quoique ! A force d'aimer, on pourrait acheter n'importe quoi sans bien regarder et se faire arnaquer.
Ce jeudi, moi et ma chère et tendre sommes allés à un resto chinois. C'était bien bon, mais la majorité des plats était sacrément cher. Mais pour nous y rendre, il a d'abord fallu que je me rende au bureau de ma douce, qui se trouve à 500m de l'Alliance. Pas loin donc, sauf si on prend en compte le soleil de plomb de 12h. Evidemment, comme je suis un incurable romantique, une fleur était obligatoire. Je passe donc d'abord par le supermarché qui se trouve à côté. Je me dirige vers le petit coin du fleuriste, et je demande combien coûte les fleurs emballées. "60 soles, senor". Je crois que j'ai encore maintenant la surprise greffée dans ma rate. Putain 60 soles, c'est le prix d'un bon déjeûner dans un resto plus que raisonnable. Voleur de patates ! Dégoûté par ce putain d'esprit commercial, je quitte cet endroit maudit et anti-romantique, et je me dirige vers le bureau de ma femme. "Tant pis", me dis-je. C'est pas joli joli, mais je refuse d'entrer dans ce stupide jeu commercial.
En me promenant dans l'allée centrale de l'Avenue Arequipa, je me rends compte que je suis au milieu d'un océan de parterres remplis de ... fleurs de toutes les couleurs. C'est décidé : au moment de quitter cette avenue et de m'approcher du bureau de ma chère, j'irai cueillir une de ces beautés florales. Et puis merde quoi ! Ces trucs sont plantés avec mon pognon, mes impôts ! Evidemment, rien que pour me faire c****, un flic est passé en moto juste au moment où j'allais en cueillir une. Il a fallu que j'attende un peu, et hop ni vu ni connu, une fleur s'est retrouvée dans ma main, et quelques secondes après dans les cheveux de mon épouse.

Bon allez, nous voilà libres de toutes ces conneries pour un an.

Commenter cet article

Patakes 16/02/2008 10:54

Je suis d'accord avec toi, Yves. Mais, si les prix montent à la St Valentin, c'est la loi de l'offre et de la demande. Beaucoup de demande donc le prix de l'offre augmente. Si nous ne tombions pas tous dans le panneau, la demande descendrait et les prix aussi.Mais, je suis d'accord avec Serge, notre conscience et l'usage ont tendance à nous obliger à suivre le mouvement.Et je suis d'accord avec Michèle (c'est dingue, je suis d'accord avec tout le monde, faut croire que je vieillis), il y a moyen de faire autrement.Ma femme est européenne et nous avons convenu librement que nous ne nous offrions pas de cadeau (ni de fleurs parce qu'elle n'aime pas ça, elle dit qu'on offre des fleurs à sa femme quand on a quelque chose à se reprocher). Et au lieu d'aller au resto, je lui ai cuisiné un bon repas, au champagne. On s'est habillé comme pour sortir et on a passé une bonne soirée (même Thibaut a apprécié le champ, si petit et déjà alcoolique).Quant aux cadeaux, je lui en offre (des grands, des petits) toute l'année et je n'ai pas besoin de la St Valentin. Elle le sait et le comprend très bien.Bref, je me demande si les femmes péruviennes ne sont pas plus attachées à ces bêtes convenances que les femmes européennes. Je te l'ai déjà dit (et à Serge aussi), à mon avis, vous parlez en vous basant sur une expérience trop limitée.Pour finir, je ne suis pas étonné qu'on ne fasse pas la St Valentin en Egypte. Mettez-vous à leur place, les hommes égyptiens ne doivent pas savoir quelle femme choisir parmi leurs 5 femmes légitimes et 5 illégitimes. Et s'ils les emmènent toutes au resto, ça revient cher. (c'est de l'humour, de mauvais goût d'accord mais trop tentant)

Michèle 15/02/2008 20:44

Mais si je suis toujours contente et je nn'ai même pas besoin du 14 février pour l'être ! c'est toi qui trouve que la St Valentin est : putain d'esprit commercial, endroit maudit et anti-romantique, un stupide jeu commercial.... en plus tu n'y crois même pas : nous voilà libres de toutes ces conneries pour un an !  ;-)

Michèle 15/02/2008 19:41

Mais oui Serge, Yves aurait tout simplement pu cuisiner un p'tit plat (amoureusement) à la maison... ou encore lui écrire une jolie lettre ! quant à ce que dit David de Angelon à savoir "que si votre relation repose sur la grosseur ou la valeur d'un cadeau de St-Valentin" moi je réponds une relation de valeur n'a pas forcément besoin de cadeau à la St Valentin (du moins un cadeau matériel)...

El Nino 15/02/2008 19:47

Ces femmes européennes ne seront décidément jamais contentes ...

:0010:soleil51:0038: 15/02/2008 14:28

 Ici, on n'est pas embété car ils ne fêtent pratiquement pas la St Valentin ! ! ! !  Bon vendredi ! ! BiZetteS de la mer rouge ! ! @nne marie  

Serge 15/02/2008 12:34

Je suis presque totalement d'accord avec toi. La société consumériste dans laquelle on vit fait que, pour la St-Valentin:1) Si on n'offre pas de cadeau digne de ce nom, on passe pour un malotru, MAIS on peut le faire les 364 autres jours de l'an de manière moins prévisible et pour beaucoup moins cher (c'est le geste qui compte, pas la valeur...), ce qui est plus romantique et moins onéreux, donc deux fois plus intelligents.2) Si on n'offre pas de cadeau digne de ce nom, notre putain de conscience nous le reproche aussi sec, MAIS la conscience n'est-ce pas le résultat de ces règles et mentalité judéo-chrétiennes découlant d'une morale qui nous éloigne d'un bonheur simple sans fioriture (ça me fait penser que j'ai vu le film "Chocolat" hier et c'est un bon exemple de ce dont je parle).3) Si on n'offre pas de cadeau digne de ce nom, on n'est pas dans le "move", le "hype", on n'est pas "in", bref on est différent ou anormal, MAIS nous sommes tous différents bon Dieu! Et c'est ça qui fait la richesse de l'humanité.Je lisais un article de David De Angelo (un coach en relations amoureuses, organisateur de séminaires en la matière, bon il est là pour le pognon, mais il ne dit pas que des conneries) qui disait en résumé ceci: "si votre relation repose sur la grosseur ou la valeur d'un cadeau de St-Valentin, alors ce n'est pas la bonne relation."Yves, sacageur de parterres, tu n'es qu'un terroriste!