Le Macchu Picchu toujours plus menacé

Publié le par El Nino



Une mission de l'UNESCO inspectera à la fin du mois d'avril le pont de Carrilluchayoc, déclaré illégal par la Justice péruvienne et situé à 15 kilomètres des ruines du Macchu Picchu.
Selon une information de l'agence publique Andina, les spécialistes de l'UNESCO réaliseront une évaluation pour définir le degré de danger qu'il représente pour la cité perdue des Incas.
La mission sera menée par le Directeur du Centre du Patrimoine Mondial de l'UNESCO, Francesco Bandarin, qui a signalé que le pont altérera le site naturel et son environnement et qu'il rendra impossible le contrôle du flux touristique, déjà trop élevé à certains moments.

Hier, le maire de la province cusquena (environs de Cuzco) La Convencion, Hernan La Torre, a inauguré le pont en présence de 5000 personnes durant une cérémonie typiquement Inca à laquelle n'a assisté aucune autorité gouvernementale.
La construction du pont controversé - qui supportera des charges jusqu'à 80 tonnes et le passage dé véhicules et de personnes bien au-delà de ce que prénocisent les experts et le gouvernement péruvien - a coûté 1,2 million de dollars (900.000 €).
Après cette inspection technique, un rapport sera préparé et remis au Centre du Mondiale Mondial de l'UNESCO, qui se réunira vers juin, pour définir s'il faut retirer le titre de Patrimoine Mondial au Macchu Picchu.

Le pont est inauguré au moment où le président Alan Garcia a lancé une campagne intensive dans les médias péruviens, et auprès des touristes qui visitent le Pérou, pour que le Macchu Picchu soit élu parmi les 7 Merveilles du Monde.
Le Macchu Picchu est situé à l'intérieur d'un parc naturel de 32.000 hectares, et en 1981, l'UNESCO lui avait donné la double catégorie de "culturel et naturel", titres que seulement 23 zones protégées dans le monde possèdent.
Le parc compte 9 écosystèmes, entre 2000 et 6000 mètres d'altitude, dans lesquels cohabitent condors, pumas, singes, ours, et autres animaux typiques de la région.
La cité perdue des Incas est la principale attraction touristique du Pérou et compte chaque année 2 millions de visiteurs.

Source : Peru21

Publié dans Voyage et Nature

Commenter cet article