Eloge de l'économie péruvienne

Publié le par El Nino


Je tiens à rassurer mes humbles lecteurs : je ne vais pas faire l'éloge de l'économie (néo-libérale) péruvienne. Après tout, l'économie doit être au service de l'Homme, et pas l'inverse.
Par contre, le Secrétaire américain au Trésor Henry Paulson est en visite à Lima en ce moment et, après avoir vu les chiffres de l'économie péruvienne (taux de croissance pour 2006 = 8%), "a souri" selon le journal El Comercio. Il a aussi déclaré que les mesures prises par le Gouvernement Péruvien 'lui font très plaisir", comme par exemple la stimulation des petites et moyennes entreprises. Il a rajouté que le signature du Traité de Libre-Echange entre le Pérou et les Etats-Unis était "un outil fondamental" pour la nation andine.

Le taux de croissance enregistré l'année passée, le plus élevé depuis 11 ans, est dû essentiellement à la stimulation des exportations, principalement les ressources minières et pour le dynamisme de la demande interne.
Le Pérou essaie depuis plusieurs mois de débloquer le sujet du TLC qui est maintenant soumis à la ratification de la majorité démocrate, laquelle a critiqué les clauses sur les contrats de travail. J'ignore totalement quelles sont ces clauses dans le domaine du travail. Vous pouvez consulter l'entièreté du Traité sur http://www.tlcperu-eeuu.gob.pe/index.php. A noter qu'il n'a jamais été clair quelle proportion de la population péruvienne était contre ce Traité, mais les agriculteurs le dénoncent car nuisant à leurs intérêts.

Le Secrétaire au Trésor prévoit de se réunir aussi avec des chefs d'entreprise et étudiants d'universités voulant faire une carrière commerciale. C'est sans doute une façon d'entretenir de bonnes relations de néo-colonisation avec l'élite et les futurs entrepreneurs qui plumeront le pays. Quoiqu'il en soit, comme le dit mon frère dans un commentaire : "Ce n'est pas au Pérou qu'on aura une grande opposition au néo-libéralisme amerloque".

Publié dans Politique & Economie

Commenter cet article