Alors comme ça, l'éducation publique est mauvaise ?

Publié le par El Nino

Je surfais comme ça sur le site de l'INEI, et j'y ai découvert des chiffres assez étonnants :



Il s'agit donc de l'évolution du nombre de diplômés dans l'Education Supérieure Universitaire, de 1994 à 2004.
J'entends partout au Pérou que l'éducation publique est de la merde, mais que constate-je ? Que le nombre de diplômés des universités publiques double presque en 10 ans alors que celui des universités privées augmente de 60%. Evidemment, il y a sans doute plusieurs facteurs qui expliquent ce succès et cette réussite, mais je me dis surtout que s'il y a autant d'élèves qui vont et réussissent dans le public, c'est que ce n'est pas forcément de la merde. A noter que, selon ces chiffres, le nombre tend à stagner ces dernières années, aussi bien dans le public que dans le privé. Il y a peut-être aussi moins d'inscriptions, qui sait ...

Publié dans Education & Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nelly 18/10/2008 05:06

Va voir ce qui se passe dans les écoles publiques et le niveau de ceux qui sortent du collège à 17 ans. Ils doivent faire une formation accélérée sur un an, pour apprendre tout le programme du secondaire, pré-requis pour reussir les concours d'entrée en fac. Un grand nombre d'enseignants des écoles ont un niveau très bas et sans moyens , sans programme unifié , ils ne peuvent pas transmettre un niveau suffisant aux jeunes .

Michèle 03/08/2008 07:15

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2008/08/02/l-alliance-francaise-fait-son-miel-a-lima_1079686_3222.html

El Nino 03/08/2008 19:36


Merci beaucoup Michèle d'avoir publié cet article. Nous savions que "Le Monde" avait écrit un article sur nous, l'AFL, mais nous ne pouvions pas y acceder. Cette publication en ligne est un vrai
bonheur, et tu peux être certaine que cet article va circuler dès demain dans l'enceinte de l'Alliance.


Patakes 16/02/2008 11:08

On peut faire dire ce que l'on veut aux statistiques.Je ne connais pas le sujet mais je vais me faire l'avocat du diable et interpréter ton tableau autrement :- il est plus facile de réussir dans une université publique que dans une université privée donc l'enseignement public est de moins bonne qualité;- s'il y a autant d'élèves qui vont dans le public (et y réussissent), c'est probablement parce que c'est moins cher.Et puis, on peut se poser d'autres questions :- quel est l'évolution du nombre d'inscrits dans chaque type d'université ?- quel est le taux de réussite ?- de quelles universités viennent les étudiants que les employeurs préfèrent ?Un exemple : en Belgique, le taux de réussite des études d'ingénieur commercial est le plus élevé à Mons et le plus bas à l'ULB dans l'école de Commerce Solvay; mais le diplôme de l'ULB a deux fois plus de valeur que celui de Mons (et même à Mons, il y a une différence énorme entre la FUCAM et Warocquez) pour les employeurs. CQFD.