Pour en finir avec la honte

Publié le par El Nino



(Photo de Brian et Anne, 2005 : Cuzco et sa pauvreté)

Il apparaît que rien ne me sera épargné dans l'élaboration de ce blog. Pas même une situation qui en révolte plus d'un ici, et surtout moi et Carlos de Peruanista. Alors, avant de mettre les clefs sous le paillasson dès demain, je me suis dit qu'une petite conclusion sur fond de tourisme me paraissait essentielle.
J'ai appris ces derniers jours que la région de Cuzco commencerait une grève générale et indéfinie contre une nouvelle loi du Gouvernement Garcia. Je savais que c'était dans le tourisme, je savais que l'élite de Lima chiffrait déjà les partes par anticipation et que la "Justice" péruvienne (celle qui a classifié les crimes de Garcia) avertissait de punitions envers les "responsables de violences" (mais qu'est-ce que la violence ?). J'ai désormais pris l'habitude d'être à côté des gens de Cuzco et de dénoncer l'arrogance de ces couillons de Limenos, mais il me fallait encore comprendre.
Et donc, ce matin, Carlos de Peruanista nous explique ce qu'il se passe. Dans le même temps, j'ai lu le contenu de la loi.
Il s'avère que le Gouvernement péruvien, et surtout sa représentante du Commerce Extérieur Mercedes Arraoz (celle qui gaspille 300 millions de dollars pour faire du lobbying pour le TLC) veulent privatiser les espaces naturels et les sites touristiques. Pour le développement durable, il paraît. Dans le texte de loi, on affirme par exemple que les hôtels et restaurants construits seront respectivement de 4 étoiles et 4 fourchettes. Putain, 4 étoiles. Qui peut aller là au Pérou ? Presque personne. Je suis déjà allé dans un 4 étoiles à Lima, mais gratuitement, pour y prendre un petit-déjeûner. Ca doit coûter 100$ un truc pareil.
Evidemment, ces trucs seront attribués à de grandes multinationales, les copains de Garcia. Les touristes étrangers pourront y venir (et encore pas tous !), mais les Péruviens ne pourront jamais y aller. Qu'est-ce que c'est que ce gouvernement qui sert les intérêts des étrangers et qui construit des complexes pour les touristes étrangers. Il a été élu par 53% de la population, et il s'en fout complètement ?
J'ai lu ça ce matin, et en lisant, la colère m'est progressivement montée, au même moment Carlos signalait en anglais combien il était "very upset". "Qu'a-t-on fait, nous Péruviens, pour mériter un gouvernement pareil", dit-il. Pendant mon cours de français, j'y ai repensé. J'avais presque la larme à l'oeil. Il faudra un jour expliquer comment l'être humain peut-être aussi diabolique et méprisant.
Pendant ce temps, 80.000 personnes manifestent à Cuzco. Même à Bruxelles, on a rarement des manifs d'une telle ampleur, et Cuzco est une ville de 300.000 habitants.
Je ne sais pas quoi dire de plus. Si ce n'est peut-être pauvre Pérou ...

Publié dans Politique & Economie

Commenter cet article

Patakes 19/02/2008 08:32

Qu'a-t-on fait, nous Péruviens, pour mériter un gouvernement pareil ?La réponse ne serait-elle pas tout simplement : voter !Bien entendu, on peut regretter la privatisation. Mais d'un autre côté, dans un pays pauvre, c'est assez logique. L'entretien des espaces naturels et des sites touristiques coûte très très cher et c'est difficile de financer cela. Il faut donc attirer des touristes plus fortunés (qui dépenseront plus) et pour cela, créer une infrastructure adaptée (d'où les hôtels 4 étoiles). Bien sûr que c'est triste mais c'est le capitalisme qui veut ça et malgré tous ses défauts, ça, Garcia il n'y peut rien.La culture en général est de moins en moins accessible aux pauvres. Même en Belgique, regardez le niveau de vie des gens qui vont au théâtre par exemple. Je suis allé à Florence, et bien, il n'est pas possible de rentrer dans une église sans payer. Une solution serait d'interdire la publicité commerciale, les entreprises se retrouveraient avec des capitaux énormes qu'elles pourraient affecter à du mécénat culturel. Vous avez dit utopie ?

@tom 18/02/2008 21:09

c'est triste, une nouvelle fois. Je crois que ce dernier article résume bien l'esprit du blog...Pero viva Peru! y viva el pueblo peruano!

BOULLET christine 17/02/2008 17:16

Bonjour,et oui le pouvoir économique est toujours plus fort que les considérations humaines....Bonne continuationaurevoirchristine boullet

Serge 17/02/2008 14:46

Tu nous auras donné l'occasion de comprendre combien nous sommes chanceux en Europe, combien ceci dit, cela ne doit en rien relâcher notre vigilance vis-à-vis de tout ceux qui détiennent le pouvoir et qui l'utilisent à des fins peu glorieuses (oui, c'est ça "égoïstes").Et puis, tu nous auras montré que la misère est une chose plus complexe qu'il n'y paraît, mais surtout, contrairement aux apparences et à ce qu'on nous fait coire à gauche et à droite, un mal qui ronge la société et qui doit être combattu de manière honnête, humble et obstinée.Si on privatise les parcs et les sites touristiques, que va-t-il rester dans ce pays? La dernière richesse qui va être confisquée à celui qui le fait vivre: le peuple! "Viva el pueblo peruviano".Hasta la vitoria siempre!

emma 17/02/2008 14:03

mot de la fin?Conclusion...Pauvre PEROU ....VIVA PERU Merci , gracias...pour de nous donner cette approche réelle du Pérou, loin des clichés...et de images lissées habituelles.BESITOS