Barack Obama et le Pérou

Publié le par El Nino

Je n'ai pas regardé tous les débats démocrates et républicains ces derniers temps. J'ai pu en voir un peu après mon retour au Pérou. C'est à ce moment que j'ai pu me rendre compte qu'un des candidats sérieux pour le camp républicain, Romney, s'était fermement opposé à une législation plus souple en matière d'immigration latino-américaine. Encore plus que Giulani ... Les Péruviens apprécieront.
Pour le camp démocrate, et plus particulièrement la nouvelle star Barack Obama, j'ai pu apprendre qu'il avait voté pour le TLC Etats-Unis-Pérou, traité qui est largement combattu par les couches défavorisées péruviennes et célébré par la bourgeoisie.  Ca devrait mettre la puce à l'oreille. A noter qu'Hillary l'avait aussi voté, mais c'est moins surprenant.
Evidemment, pour un Européen, ce n'est pas très important. Mais pour un Péruvien du monde rural, ça en dit long sur ce qu'il se prépare. "Un grand changement", paraît-il ... J'en suis pas si sûr, moi  !

Publié dans Politique & Economie

Commenter cet article

henri sories 20/01/2008 02:23

une page web tres tres interessante" commission trilaterale" et aussi  "groupe bilderberg" . nous pouvons voir qui dirige le monde.a voir sur google.

Michèle 12/01/2008 21:12

Merci Serge pour ta pensée précise ; tu oublies les WASP.

Serge 12/01/2008 10:57

Michèle, Même si tu as trouvé, je précise ma pensée: Cromwell était au service de la couronne angloise et sa mission fut de conquérir l'Irlande, par tous les moyens. A l'époque, les moyens se résumaient à déporter, massacrer, violer (pour les femmes). Cromwell s'est rendu célèbre pour une phrase qui dit en gros ceci (si qqn a plus de temps que moi, il peut aller la rechercher): "Vous vous parquez où on vous dit ou on vous jette à la mer". Effectivement, beaucoup d'Irlandais se sont jetés à la mer pour se retrouver en Amérique et comme l'être humain n'aime pas qu'on lui fasse deux fois le même coup, les Irlandais (mais il n'y avait pas qu'eux évidemment) ont reproduit avec les Indiens (ou Amérindiens ou indigènes) , les Afro-Américains, et autres ethnies déjà victimes, ce que Cromwell leur avait fait. En fait, en analysant le tout, on se rend compte que les Américains Blancs qui ont un peu de pouvoir sont (en schématisant) racistes, violents, armés jusqu'aux dents et réagissent de la mauvaise manière dès qu'on les contrarie. J'ai bien dit "qui ont un peu de pouvoir", car j'ai rencontré des Américains charmants. Ce n'est pas à notre niveau, gens sans pouvoir ni influence que nous sommes, que ça se joue!En fait, l'Histoire de l'Homme se résume aux guerres, génocides et autres joyeusetés qui entraînent le désir de vengeance ou l'intolérance en signe de refus d'une résurgence quelconque de ces violences-là. Et le fameux 'oeil pour oeil, dent pour dent', très chers aux catholiques amerloques bien pensants (mais pas qu'eux), a encore un bel avenir devant lui.

isa 10/01/2008 00:27

 PUEDES LEER MAS SOBRE OBAMA Y OTROS TEMAS DE PERU EN www.educa-isa.blogspot.com O www.palazocongresal.blogspot.com

thitho 09/01/2008 22:36

tu ne t'attends quand même pas à ce que les élus du pays le plus capitaliste du monde (pas spécialement libéral) se batte pour de meilleures conditions au Pérou?:-)