Quand je serai grand, je serai polyglotte !

Publié le par El Nino

Pour terminer mon mois d'octobre, il m'avait été assigné d'examiner des élèves d'une autre classe. Je pense que j'en avais déjà parlé : pour une question d'objectivité, les profs d'examens institutionnels s'échangent leur cours et je me suis donc rendu à un cours où il manque 3 mois aux élèves pour terminer leur cursus. Autant dire qu'ils devraient notamment savoir parler de sujets techniques, comme la société multiculturelle, le réchauffement climatique, les grands problèmes de notre temps. 
J'ai eu droit à des élèves de tous les niveaux, et même du très bon. Mais aussi du mauvais .. J'ai eu droit notamment à une élève que j'avais eue il y a plus d'un an à un niveau intermédiaire et qui avait fini par rencontrer ma femme dans un cours ultérieur et est devenue une de ses amies. Je me suis très vite rendue compte que cette fille avait très peu évolué depuis le cours où je l'avais laissé (9 mois de différence !). Elle ne savait pas faire de jolies phrases, ne respectait pas la conjugaison des verbes en -er, avait oublié les règles du partitif, et j'en passe. Evidemment, elle est passée à la trappe.
J'en ai donc parlé à ma femme qui m'a alors confié que ce n'était pas la première fois qu'elle avait été recalée, que le cycle d'avant aussi. Autant dire qu'elle va souffrir ces prochains mois. Mais c'est après que j'ai eu la raison de ce niveau très faible quand ma femme a ajouté : "Tu sais, elle apprend le français, l'anglais, le portugais, et le quechua en même temps !" Tout s'explique évidemment. Aucune responsabilité de la part des profs, sauf celle de la laisser réussir avec un niveau déplorable. La responsabilité, c'est bien elle qui doit l'assumer, tout en sachant bien que c'est aussi la société péruvienne, fortement tournée vers la "mondialisation" qui impose cela.
Petite remarque positive néanmoins : malgré la prononciation parfois calamiteuse, et le manque de de respect de certaines règles élémentaires dans les langues étrangères, les Péruviens sont très forts pour vouloir apprendre les langues étrangères. Déjà que ma femme a exprimé sa volonté d'apprendre le néérlandais ...  Une sacrée leçon pour les francophones de la périphérie bruxelloise qui ne parlent toujours pas le flamand après 20 ans passés dans une région néérlandophone !

Publié dans Education & Santé

Commenter cet article

:0002:@nne marie :0010: 06/11/2007 13:37

Encore moi. J'ai oublié de te dire qu'il y a une grande différence entre parler une langue et en connaitre toutes ses subtilités. je vois cela en anglais: je me débrouille et l'écris plus qu'honorablement mais lorsque je vois un film en VO, cela n'est pas la même chanson et les jeux de mots me sont inconnus ! ! ! @nne-marie

:0002:@nne marie :0010: 06/11/2007 13:32

Question de facilité aussi ! ! Certains sont plus doués que d'autres ! ! tu vois ici, mes petits enfants écrivent et parlent couramment le français, l'arabe et l'anglais : c'est une chance inouïe d'avoir trois langues maternelles ! ! ! mais ils sont jeunes et cela va plus facilement ! ! on dit que jusqu'à 6 ans tu peux mémoriser beaucoup de langues et plus tu vieillis, plus c'est difficile ! ! ! !  Belle journée et mille bises du pays de Râ ! ! @nne-marie

Michèle 05/11/2007 18:22

Je pense simplement qu'on est favorisé dès le moment où l'on est bilingue depuis tout petit -enfin pour certains- ensuite il y a effectivement des gens plus doués que d'autres.Habitant une région frontalière j''ai d'abord appris la langue régionale avant le français, à partir de là l'allemand est beaucoup plus accessible et quand on comprend l'allemand, on a des facilités pour l'anglais ! Ensuite, en temps que française il est vrai que l'italien et l'espagnol c'est plus facile. Attention je n'ai pas dit que je maîrisais l'expression orale.........mais je comprends un peu et arrive à lire.Bref des gens doivent avoir des neurones en plus -comme pour les maths ou la musique-J'ai un fils qui voyage beaucoup et apprend avec une facilité qui m'écoeure parfois - français, allemand, anglais, espagnol, et il s'est mis au portuguais et à l'arabe !

Mimisan 05/11/2007 16:28

La jeune femme dont tu parles, ça fait beaucoup à la fois dans l'absolu, mais aussi, ou surtout, parce qu'elle est déjà adulte; jeune, mais adulte. Mais ce n'est pas forcément rédibitoire.Ces empsci je fais des séances d'entrainement à l'expessionorale sur divers sujets culturels pour une dame (quarantaine? plutôt proche de la cinquantaine???) qui veut obtenir sa qualification comme guide interprèete d'expression française. Il y a 8 ans qu'elle a commencé à apprendre le français seule avec les cours de la télé et de la radio, et pas de façon très régulière. elle a réussi l'écrit de  l'examen, mais doit repasser l'oral en décembre.Or cette dame est déjà qualifiée en japonais, en anglais, en italien, et il faudrait que je vérifie sur sa carte de visite s'il n'y a pas encore une autre langue. Donc, c'est possible. Le problème, c'est si elle commence toutes les langues plus ou moins en même temps.Prof au lycée de Tokyo, j'ai eu de beaux exemples de polyglottes très réussis, d'ailleurs plus souvent les filles que les garçons.Ma fille elle-même était avec le français, le japonais, l'anglais, l'allemand, le latin; elle avait finalement laissé tomber le latin à la fin de la seconde. Depuis 3 ans elle apprend le basque où elle se débrouille pas si mal.Il ya des gens qui ont plus d efacilité que dautres pour les langues; tout comme pour d'autres c'est les maths :lol:

Serge 05/11/2007 14:51

Si je puis me permettre, cela n'a rien à voir. Loin de moi l'idée de défendre ces salopards d'immigrés francophones... qui puent et qui souillent le beau sol flamand, MAIS il me semble que la volonté d'apprendre une langue doit être laissée à la juste (ou pas juste) décision de la personne concernée. Je trouve qu'en Belgique, ne pas parler le Néerlandais quand on est francophone est une belle connerie, mais cela n'est pas donné à tout le monde. Et surtout cela doit rester qqch de suggéré, pas d'obligé ou rendu frustrant par des mesures vexatoires comme le pouvoir flamand est en train de le faire. C'est quand même fou, après tout! Il me semblait que l'administration et le pouvoir quel qu'il soit, étaient au service de la population et pas le contraire... En Angleterre, les formulaires sociaux ou les bulletins de vote sont en anglais, mais aussi en mandarin et en arabe, notamment. Pourtant, l'Anglais est une langue très facile à apprendre, même quand on n'est pas européen, il suffit de voir comme elle est répandue dans le monde, ce qui n'est pas le cas du Néerlandais, et pourtant c'était la langue des grands commerçants au Moyen-âge. C'est dire comme c'est une langue d'importance secondaire, aussi de par sa difficulté à s'imposer. En démocratie, je ne vois pas pourquoi il faut obliger les gens à parler une langue pour obtenir des droits et des services. C'est de la discrimination, tournez-le dans tout les sens que vous voulez. Pour revenir à ton élève, c'est vrai qu'apprendre autant de langues en même temps, ce n'est pas très malin... Ni même nécessaire après tout.