Grand Prix de F1 du Pérou

Publié le par El Nino

Visiblement Alan Garcia a été plus fort qu'Elio di Rupo et a pu attirer Bernie Ecclestone pour organiser le Grand Prix de F1 du Pérou. Oui, pour retourner chez moi depuis l'appartement de mon beau-père, nous avons pris un de ces combis un peu pressés.
Au début, j'ai apprécié la certaine vitesse du combi. Il n'allait pas trop vite non plus, mais d'habitude il va lentement parce qu'on est au début de la ligne. Eh oui, quand le bus est vide, on attend patiemment que les gens rentrent. Mais là non, le bus allait plus vite sans se prendre pour Fangio.
Et puis, il a rattrapé son collègue de la même ligne qui se trouvait avant. Et là, le show a commencé. Parce qu'évidemment, les travailleurs des combis sont payés au nombre de passagers, et si le combi d'avant prend tout, toi t'as rien. Alors ... il faut le dépasser. Bref, ce fut une vraie course et quand le combi de devant s'arrêtait pour prendre des gens, le deuxième le dépassait pour aller prendre des personnes 300m plus loin. Et l'autre le redépassait. Et ainsi de suite ...
A un moment, les combis se sont retrouvés côte à côte et on vraiment fait la course. Les passagers se sont alors énervés, et tout s'est calmé. Ce n'est que 30 minutes plus tard que la course effrénée s'arrêta, non sans avoir expérimenté une réelle frayeur quand une voiture a traversé une grande avenue juste devant nous. J'ignore qui avait brûlé le feu rouge. Ils sont fous, ces Péruviens.

Evidemment, je comprends qu'on s'énerve et qu'on ait peur. Moi, je me marrais presque, mais en prenant mes précautions. Et puis au moins, le combi a pris 45 min pour le trajet au lieu des 55 habituelles ... Comme quoi, les gens ne sont jamais contents !
Pour avoir une meilleure idée de ce que sont les combis, voici une vidéo :



En recherchant sur Youtube, j'en ai vues d'autres très intéressantes sur la vie des chauffeurs et des receveurs. Quand j'aurai le temps, je traduirai. Mais comme c'est 30 minutes d'interview au total, il faudra attendre.

Commenter cet article

Albert 11/09/2007 21:37

C'est un  peu partout pareil...En visite à Moscou, il y a quelques années, je me suis vite habitué à la course que se livraient bus et trams.Quand aux chauffeurs de taxis Volga et autres Scaldia...Hors concours !En Belgique, dans les années '70, les bus amenant les travailleurs du Limbourg vers le bassin sidérurgique liégeois se faisaient la course et roulaient parfois à 3 de front...Et les passagers qui exitaient le chauffeur ...

Laurent 11/09/2007 13:30

Très beau blog...Merci de ta visite et à très bientôtByeBye Lolo

peuples 10/09/2007 19:29

bonsoir,j'ai découvert un mensonge sur le Figaro, ce'st( un scoop, peux tu relayer si l'info t'interresse ?Christophe

Michèle 10/09/2007 13:55

Bonjour El Nino,Je me permets de t'envoyer deux liens concernant des articles sur :1) "Les piétons ivres au Pérou..." qui causeraient plus d'accidents que les chaufffards2) L'immigration choisie en Espagne (pas triste!)http://ecotez.free.fr/article.php3?id_article=231http://afp.google.com/article/ALeqM5hZ0m0Dm2KjU3WsCyl9LajcbjsvZA

soleil51:0010: 10/09/2007 12:27

"Péruviens au volant : mort au tournant" ! ! Comme ici : c'est pareil avec les taxis qui font la course entre eux ! ! ! Bonne semaine et bizettes de la mer rouge ! ! !      @nne marie