Les séismes, c'est bon pour l'économie

Publié le par El Nino

Je voudrais rassurer mes très chers lecteurs : je ne suis pas devenu le roi des cyniques. Non, je ne fais que résumer ce que disent les grands décideurs (latino)américains de ce moment. Et eux, ils ne manquent vraiment pas de cynisme.

Le séisme semble être visiblement une opportunité formidable pour certains pour faire passer des choses ignobles plus facilement. Qu'est-ce que je ne viens pas de lire dans "El Comercio" ? ! Que le Président de la Chambre du Commerce des Etats-Unis, Thomas Donohue, a déclaré que "la signature du TLC devrait permettre aux sinistrés de Pisco, Ica, ... de recevoir une aide supplémentaire". J'en suis resté sur le cul. Vraiment. Voilà donc un traité néo-colonial qui pourrait passer "grâce à" un séisme et la souffrance des gens ! Finalement, Alan Garcia s'était trompé après avoir dit "Gracias a Dios, il n'y avait pas trop de morts". Il aurait dû y avoir plus de morts, comme ça on aurait encore plus vite signé ce torchon et on aurait rendu les clauses encore plus libérales. Vous savez ... quand vous êtes dans la merde, on vous fait miroiter des solutions toutes belles et sous la pression de l'urgence, vous acceptez. Ah ils sont fort ces néo-libéraux ! Mais les choses ne s'arrêtent pas là ...
Alan Garcia, le Grand Leader, s'est aussi écrié que "ce séisme allait aussi permettre à l'investissement privé de se développer". Et effectivement, des entreprises s'apprêtent déjà à investir à Pisco. Pour quoi faire, me diriez-vous ? Pour reconstruire une économie agricole saine et productive ? Développer les petites coopératives ? Ah non, chers amis, "pour développer un pôle pétrochimique !" Ah ça c'est clair, les gens qui dorment dans la rue on vachement besoin de chimie du pétrole, à n'en point douter. A noter que selon certaines sources, ces entreprises seraient bel et bien dirigés par des fujimoristes.
Que fait l'Etat dans tout ça ? Ben rien ... Il est réduit à une peau de chagrin. Il donne des concessions,et même des zones franches où les impôts sont réduits à néant. Et cela est en contradiction fondamentale avec un rapport de l'ONU (Désolé, Tony) datant de 2004 stipulant que les maisons étaient très mal construites dans la région et qu'à l'échelle nationale, il y a environ 1 million de logements qui ne répondaient pas à un minimum de critères en matière de prévention anti-sismique ou contre d'autres catastrophes naturelles. Evidemment, Alejandro Toledo, le président de l'époque n'en avait absolument pas cure et Garcia n'a plus réagi. On voit le résultat aujourd'hui. Mais comme l'Etat a l'air de toujours vouloir se dédouaner de toute responsabilité et de ne rien vouloir faire, rien ne va changer.

Je pourrais dire plein d'autres choses. Ces informations viennent de plusieurs sites, notamment Rebelion, mais aussi Servindi et El Comercio. Une conclusion s'impose : Alan Garcia profite du séisme pour faire passer des décisions ignobles, un peu comme Bush après les attentats le démontage des Tours Jumelles. Seule différence : ici, ce n'est pas voulu. Suerte, Peru !

Publié dans Séisme 15 août 2007

Commenter cet article

Serge 03/09/2007 17:21

Un pôle pétro-chimique dans un pays sous-développé????? Ils sont fous, ces Amerloques!!!!!!! Bon, j'arrête l'humour douteux. Le social passe avant le reste, point final. Que l'Etat paie les gens pour être formé comme professeurs, assistants sociaux, psychologues, conducteurs de moyens de transport, infirmiers, ingénieurs civils, etc, et bref ce qui fait une société, et on remettra vite Pisco sur pied, et les gens décemment dans leur piaule. Mais pour ça, faut arrêter la gabegie fossile et bien utiliser l'argent du contribuable. Merde, pourquoi est-ce qu'on paie des impôts à la fin?

El Nino 03/09/2007 21:55

On paie des impôts pour les comptes secrets du PS et de l'APRA ...

Patakes 02/09/2007 19:00

Bon d'accord, un pôle pétrochimique, c'est pas le pied. Mais l'économie agricole, ça ne donne pas du boulot à tout le monde, malheureusement. Les petites coopératives, c'est bien mais c'est la même chose, ça ne fait pas travailler tout le monde.Pour que l'économie agricole ait des débouchés, il faut que l'on puisse acheter sa production. Pour acheter sa production, il faut un pouvoir d'achat et donc un salaire (honnête et décent) et du boulot. Il faut donc aussi développer les secteurs secondaires et tertiaires.Mais, bon, ils auraient pu trouver une autre industrie, moins polluante.Il faut dire que non content d'être le pays le plus pollueur, les USA cherche à polluer ailleurs.

El Nino 02/09/2007 19:24

J'ai pris des exemples agricoles parce que le Pérou est un pays agricole, mais c'est vrai que j'étais un peu à court d'exemples et de réflexion à ce sujet. Evidemment, cela n'a pas une efficacité à grande échelle, mais les secteurs secondaires et teritiaires sont des secteurs plus pointus pour les Péruviens, ce qui requiert une formation professionnelle avancée. Je voulais surtout montrer que, quand on crève de faim et de froid, les gens se fouttent complètement d'un pôle pétrochimique. Ils attendent autre chose. Maintenant, je ne suispas économiste et je ne puis avancer des idées bien concrètes.

Rémy 02/09/2007 09:00

C'est scandaleux !

christophespb 01/09/2007 16:00

Un pole petrochimique, c est une idee....Ils vont quand meme reconstruire Pisco ?Bon week end, Christophe

Michèle 01/09/2007 09:37

S'il n'y avait que Garcia !Et l'église alors ?