Sport, photo, et drame

Publié le par El Nino

Tout est bon pour apaiser la douleur des sinistrés du séisme. Hier, j'ai appris qu'un photographe péruvien allait vendre des photos de Lady Diana pour aider les  pauvres Pisquenos, Iqueenos et  autres habitants de la région du Sud.
Ce matin, une clameur a envahi les rues de Lima et de tout le Pérou après la victoire du Pérou en huitièmes de finale de la Coupe du Monde de football niveau sub17. Une victoire arrachée aux tirs aux buts contre le Tadjikistan après un 1-1 durant le temps réglementaire. Une victoire méritée, semble-t-il. Le Pérou sera opposé aux quarts de finale au Ghana, qui a vaincu le Brésil. Heureusement, il n'y avait pas eu de séismes là-bas, juste quelques pauvres dans les favelas. 

Donc voilà, le Pérou est heureux. Diana a marqué un goal, et tout le monde va oublier qu'on vit dans un pays où les riches se fouttent de la gueule des pauvres. Jusqu'à la prochaine nuit froide où les pauvres vont grelotter.

Bon, j'arrête, sinon on va encore dire que j'ai des propos trop incendiaires.

Commenter cet article

soleil51:0010: 30/08/2007 12:09

On peu pareil ici: il suffit que le club XX gagne et tout est oublié ! ! Déjà jeudi : comme le temps passe vite ! ! Belle journée et bises du pays des pharaons ! ! ! @nne marie

mochica 29/08/2007 23:12

C'est vrai, il y a un grand fossé entre les riches et les pauvres. Même au Pérou le tremblement de terre semble être  tabou. Mais les sinistrés ont ils eut l'aide nécessaire, ont ils un toit, une tente, de la nourriture? Nul ne le sait. Les blessés, les malades sont ils soignés? On le souhaite.Ce peuple est très croyant, mais beaucoup sont hypocrites aussi......

Albert 29/08/2007 20:21

Quand je tente d'aiguillier une  conversation sur la pauvreté dans le monde ou sur l'injustice, j'ai très vite l'impression d'être un casse-pied...La plupart des gens protègent leurs petits bonheurs en évitant de regarder autour d'eux... 

Serge 29/08/2007 19:27

Non, non! Continue... Comme disait Bedos, qui citait je ne sais plus quel défenseur des droits civiques pour les Blacks aux Etats-Unis: "Je crierai: "Nègre! Nègre! Nègre!" jusqu'à ce que ce mot n'ait plus de sens et que plus aucun enfant noir ne pleure dans le coin d'une cour de récréation."