Nom de Dieu !

Publié le par El Nino

C'est ce que j'ai failli crier alors que je corrigeais des examens ce matin. Je les avais donnés samedi et comme il y a 2 mois, le sujet était la peine de mort. Je ne vais spécialement reparler de la peine du mort mais plutôt sur la religion.  D'où le nom de Dieu (enfin les copies étaient très mauvaises aussi, j'aurais pu le dire pour ça).
5 élèves sur 12 m'ont signalé très explicitement qu'il n'y a que Dieu qui peut punir avec la peine de mort. Et donc d'ajouter comme opinion personnelle  que la peine de mort n'est pas une bonne manière de punir les crimes. En fait, 2 élèves sur 12 ont déclaré être pour la peine de mort, ce qui est un chiffre remarquablement bas.  Mais décidément, cette histoire de Dieu me chiffonne, bien qu'elle ne doive pas me surprendre au Pérou.  Mais ça me fait penser que l'Université Catholique de Lima a publié une enquête sur la perception qu'ont les jeunes de la société, et notamment certains problèmes où la foi catholique intervient dans le débat.
Par exemple, à la question "êtes-vous d'accord avec le mariage homosexuel ?", seulement 1/3 des gens sont d'accords et 60% sont en désaccord. Les résultats ne varient pas en fonction du sexe, mais bien en fonction du niveau socio-économique, les plus pauvres étant plus contre, puisque plus influencés par les "valeurs" catholiques. Cette tendance se rencontre aussi en ce qui concerne l'avortement : 30% des jeunes Liméniens sont d'accord et 69% sont contre. A noter que cette fois-ci, il existe une réelle différence entre les filles et les garçons parce que 75% des filles sont contre et 61% pour les garçons. Le niveau socio-économique détermine toujours des différences avec 58% des riches étant contre, mais plus de 70% pour les plus pauvres. Cette tendance s'affirme encore plus pour la légalisation des drogues où 85% des jeunes sont contre, avec aucune différence réellement particulièrement selon le sexe ou le niveau socio-économique. Il n'y a rien d'anormal à cela, dans un pays où les narco-traffiquants la CIA est bien présente. En revanche, l'euthanasie rencontre un accord aussi massif que le désaccord était net pour les autres : 2/3 des jeunes liméniens sont d'accord avec, et encore une fois les plus pauvres le sont moins. Il n'y a aucune différence notoire selon le sexe. Tous les résultats de cette enquête (12 pages) peuvent être consultés ici.
Pourquoi les enquêtés acceptent l'euthanasie et pas le reste ? A vous d'y réfléchir. Mais ça n'empêche pas de remarquer que malgré une certaine libéralisation des moeurs, l'empreinte de la religion est toujours aussi forte au Pérou.

Voilà, vous apprendrez que ma femme voudrait qu'on fasse notre mariage catholique. Moi, j'ai rien contre, du moment qu'on reçoive des cadeaux ! Il paraît qu'il y a des mariages gratuits près de chez nous, mais communautaires. Individuellement, ça coûte 500 soles. On ira peut-être chez sa marraine qui est directrice d'école catholique, et qui pourrait nous faire ça gratos. Allez, Thitho, tu serais pas le seul ;)
nti_bug_fck

Publié dans Education & Santé

Commenter cet article

Serge 28/08/2007 19:27

500 soles? ...manquent pas d'air!

soleil51:0010: 28/08/2007 10:39

et gros bisous de la mer rouge écrasée de soleil ! ! ! @nne marie

Tony 27/08/2007 19:56

Salut !Tu connais mes soucis de boites aux lettres ?Tu sais aussi que j'apprécies lire ce que tu écris sur le Pérou ?Tu pourrais ajouter le module Syndication sur ta page d'accueil STP, que je puisse ainsi être abonné sans être encombré ?