Le SIDA, les enfants, et la discrimination

Publié le par El Nino

Hier, une marche a été organisée en soutien aux enfants péruviens contaminés par le virus du SIDA. Le but de cette marche était d'informer les gens sur les droits des enfants, mais aussi sur la discrimination dont ils sont victimes. Au Pérou, ils sont 1500. Dans le monde entier, ils sont 2 millions.
Un exemple de discrimination a été donné par  Jorge Liébana, président de l'Association "Un dia de esperanza" (Un jour d'espoir) : un enfant sidéen de 3 ans a été interdit d'entrée à une crèche sous prétexte qu'il pouvait infecter les autres enfants "en embrassant sur la joue ou en faisant un abrazo (ce type d'étreinte très typique des pays latino-américains)". L'éducatrice qui a justifié son attitude négative par cet "argument" a pourtant 5 ans de formation universitaire.
"Il y a beaucoup de désinformation", signale M. Liébana, "le SIDA se transmet uniquement par relations sexuelles ou transfusion sanguine". Selon cette personne, "le meilleur médicament pour ces enfants est le sourire et non le rejet."
Dans la zone Amérique Latine-Caraïbes, il meurt chaque minute un jeune de moins de 15 ans, et toutes les 2 minutes un autre enfant est contaminé. L'OMS ajoute que 15 millions d'enfants ont perdu leurs parents à cause du SIDA et on calcule que pour 2010, on calcule que les orphelins seront 20 millions.

Publié dans Education & Santé

Commenter cet article

Serge 18/08/2007 21:39

N'est-ce pas malheureux d'être con comme ça? A la souffrance physique, est-il nécessaire d'ajouter la souffrance morale...

Michèle 14/08/2007 15:26

Malheureusement la connerie humaine n'a pas de limite !Et... sinon où est passé l'article suivant :Vers d'autres mouvements de protestation ?Merci

Mimisan 14/08/2007 07:07

Ça fait beaucoup d'enfants concernés...