Taxistas son ratas

Publié le par El Nino

J'ai déjà parlé il y a plusieurs reprises des taximans de Lima. J'ai déjà aussi parlé de la circulation à Lima avec les bus et les taxis qui forment presque une alliance pour perturber le traffic. Si un jour j'ai la chance de pouvoir filmer le bordel que ça crée aux grands carrefours, j'hésiterai pas. Mais ce ne sera pas évident.
Aujourd'hui, j'ai pris 3 fois le taxi. Une fois, le gars a été cool, mais les 2 autres méritaient des baffes, surtout le premier. Je l'ai donc pris pour aller à mon travail à 6h45 du matin. Déjà, le gars me demande 6 soles alors que d'habitude je paie 4. Personnellement, je commence à en avoir marre qu'on croit que je suis une banque ambulante et que je transporte plein de dollars dans mon sac, sans parler du fait que je maîtriserais parfaitement l'anglais. Ca me fout les boules, et un jour je m'énerverai.
Mais je n'étais pas au bout de mes peines, parce que ce ******* s'est mis à téléphoner pendant tout le trajet, ce qui est évidemment parfaitement interdit. Si je n'avais pas été à la bourre, je serais sorti à mi-parcours sans payer.
De plus, il a commencé à prendre un mauvais trajet qui rallonge tout jusqu'à aller dans le sens contraire de ce qu'il fallait. Je n'ai jamais compris comment ces fouttus taxis pouvaient avoir la permission de faire leur boulot. Ils ne connaissent même pas les plus grandes avenues de la ville et après se permettent de demander un surcoût pour je ne sais quel raison. Ils sont incompétents et c'est presque moi qui devrait financer leur incompétence. 
Donc finalement, le gars a repris dans le bon sens et a commencé à trouver le trajet assez long (oui, 400m en plus, c'est long, c'est sûr). Heureusement qu'il ne s'est pas plus plaint, sinon il aurait pu aller se faire voir.
L'après-midi, pour le même trajet, un autre incompétent ne connaissait visiblement que 2 avenues dans le coin et a foncé droit dans les embouteillages. J'ai failli arriver en retard.

Voilà, je ne voudrais pas généraliser et dire que ce sont vraiment tous des rats, mais la vérité est qu'à chaque fois que je vais prendre un taxi, je me demande à quelle sauce je vais être mangé, et ça me stresse légèrement. Les combis sont encore moins insultants et profiteurs car on connaît les lignes et les tarifs. Quand il s'agit de négocier le prix, il y a toujours plein de profiteurs. 

Sinon, à part ça, ça va. Je suis toujours aussi content de mes cours, ma femme est formidable, et je mange bien. Demain, on parlera des gens qui possèdent ce pays. Viva la revolucion !

Commenter cet article

Albert 09/08/2007 20:57

Et si tu achetais un vélo ?Albert.

BOULLET christine 08/08/2007 21:31

Bonsoir,c'est le charme de la vie péruvienne hi..hi...trève de plaisenteriebonne soirée christine boullet