Vous avez dit "Pacte social" ? (1)

Publié le par El Nino

Suite aux derniers mouvements de protestation qui ont eu lieu au Pérou, mais aussi suite au taux de popularité du président qui plonge, celui-ci et son Premier Ministre ont lancé l'idée d'un Pacte Social, qui ressemble étrangement à d'autres mesures prises en Belgique ces dernières années. Plusieurs groupes de travail doivent donc se constituer pour améliorer la situation des plus pauvres. Mais tout cela semble encore être un écran de fumée pour les damnés de ce pays. En effet, quand on a une Ministre du Travail qui traitait les syndicalistes anti-TLC de "traîtres à la patrie" il y a encore quelques semaines, on se dit que la rencontre entre elle et ces militants ne devraient pas trop bien se passer. Des décenies d'humiliation, ça laisse des traces. Les "excuses" d'Alan Garcia lors de son discours du 28 juillet n'y changeront rien et les appels à la réconciliation soumission ne seront pas entendus. C'est normal et c'est très bien ainsi. La CGTP (l'équivalent de la CGT française) exige une augmentation du salaire minimum, point d'orgue de ce pacte social, de 500 à 750 soles. Alan Garcia propose ... 30 soles d'augmentation. Alejandro Toledo l'avait en son temps augmenter d'une centaine de soles. Autant dire que la proposition d'Alan Garcia est une vraie insulte aux "working poors" du Pérou, qui sont évidemment très nombreux.
Vous allez évidemment me demander à quoi correspond 750 soles. Il est évident que le pouvoir d'achat varie en fonction de la région. Par exemple, vous paierez en Province très rarement plus de 3 soles pour une course de taxi, même si vous allez en banlieue. A Lima, ces 3 soles correspondront à 750m environ, ce qui fait une sacrée différence. Vous paierez entre 15 et 20 soles pour aller des quartiers riches à l'aéroport, et je ne parle même pas d'un bout à l'autre de la ville.

Je vais néanmoins prendre la vie à Lima comme base, avant tout parce que c'est la ville la plus chère, mais aussi la plus proche culturellement de vous.
Avec 750 soles, vous louerez un joli appartement de 75m² dans un quartier relativement aisé. Dans un quartier riche, vous aurez peut-être un appartement de 40 m² en ayant un peu de chance. Il faudra aller dans un quartier pauvre pour pouvoir payer l'eau et l'électricité en plus. Mais en aucun cas vous ne pourrez compléter cela avec les autres nécessités (santé, éducation, nourriture, transports, ...). Autrement dit, même si la proposition de la CGTP apparaît comme étant une augmentation élevée par rapport au passé ou aux autres propositions, il ne satisfait pas les nécessités de beaucoup de Péruviens. La CONFIEP, le MEDEF péruvien s'oppose à n'importe quelle augmentation et d'une manière générale, une augmentation telle que la préconise la CGTP est "out of question". C'est ainsi que l'ont décidé les riches Liméniens qui possèdent le Pérou. Je ne vais pas commencer à commenter cette position, vous êtes suffisamment grands pour savoir ce qu'il faut en penser. Je vous laisse aussi consulter ici, pour simple info, le niveau des salaires minimum dans l'UE, en Turquie, et aux USA.

Le prochain billet vous permettra d'en savoir un peu plus sur les salaires pratiqués au Pérou, notamment grâce à une analyse partielle d'offres d'emplois publiées sur un site Internet de recherche de postes de travail.

Publié dans Politique & Economie

Commenter cet article