La phrase du jour

Publié le par El Nino

Evo Morales, le président bolivien, a rendu visite hier à Alan Garcia, mais aussi à Luis Castaneda Lossio, le maire de Lima. Celui-ci en a profité pour déclarer Morales "citoyen d'honneur" ("huesped illustre") de la ville de Lima et lui a remis les clefs de la ville. Evidemment, on a discuté agenda politique et économique (notamment la sortie maritime de la Bolivie réclamée au Chili), on a fait de beaux discours sur l'intégration, blablabla.
Et puis, Alan Garcia, qui visiblement ne peut se retenir de faire de drôles de remarques, a déclaré : "Malgré cette volonté de rapprochement, nos idéologies sont fort distantes". Merci à Alan Garcia d'enfin officialiser que c'est un social-traître, alors que son parti, l'APRA s'est originellement créé pour lutter pour la Justice Sociale. Un peu comme pour le Parti Socialiste quoi ...

Evidemment, il a cru qu'Evo Morales n'allait pas réagir. Et c'est là où il s'est fouttu le doigt dans l'oeil jusqu'à l'omoplate puisque le mandataire bolivien a déclaré ceci :

"Ma première visite à Alan Garcia remonte à 1989. En ces temps-là, il était plus mince et plus anti-impérialiste !"

C'est vrai que, quand on compare ces 2 photos, on ne peut qu'être d'accord avec Evo Morales :

image009.jpgnot7-1311.jpg

 















Pour ce qui est du côté moins anti-impérialiste plus du tout anti-impérialiste, cette photo suffira, merci :

alan-garcia.jpg

Publié dans Politique & Economie

Commenter cet article

@tom 06/08/2007 19:36

C'est Alan Grasa maintenant!

mochica 03/08/2007 19:35

Je ne connais pas bien Alan Garcias, mais il n'a pas l'air très futé. Les ricains n'en demandent  pas plus.

El Nino 03/08/2007 20:00

Les Ricains non plus ne sont pas futés. Au fait c'est Alan Garcia, sans S ;)