Evo Morales et les médias de droite

Publié le par El Nino

J'étais en train de surfer sur les sites de médias péruviens pour y dénicher une info intéressante quand je suis tombé sur un titre qui m'a surpris : "Le taux d'approbation d'Evo Morales chute (cae)". Je sais ce que veut dire le mot "chuter" en termes statistiques : cela veut dire qu'on perd une dizaine de pourcents, voire plus. Et je trouvais étonnant, à la lecture du titre, qu'Evo Morales puisse voir sa popularité chuter. Aucune décision ne pouvait entraîner cette évolution pour le moins surprenante.
Comme citoyen averti, j'ai donc cliqué sur le titre et l'article s'est déroulé sous mes yeux. Et j'ai vu apparaître les chiffres : Evo Morales jouit d'un taux d'approbation de 61% et elle a "chuté" de 2% , passant donc de 63 à 61% !!! J'imagine que vous êtes étonnés comme moi. Si on devait faire des articles pour chaque président qui verrait sa popularité chuter de 2 points, on ne terminerait pas la journée.  A noter que le mandataire bolivien voit sa popularité grimper à 79% sur La Paz et 90% à El Alto, la partie pauvre de La Paz. A Santa Cruz, il est impopulaire à 65%. Mais bon, ce sont tous des blancs racistes là-bas. Faut s'étonner de rien.
Mais quand même ... Alors que  l'impopularité croissante d'Alan Garcia ne fait pas beaucoup de lignes dans la presse péruvienne, fête nationale oblige, le journal Peru21 en fait tout un plat de cette "chute" de la popularité de Morales. C'est en fait récurent de voir des articles sur les présidents "populistes" qui sont systématiquement négatifs, et ce même jusqu'à l'absurde puisque Morales est largement soutenu par le camp indigène en Bolivie.  Le jour où on verra dans la presse péruvienne, plus largement, celle de la droite conservatrice latino-américaine un article qui dira du bien de ces présidents "populistes", on pourra le découper et l'encadrer, et cela dit sans exagération. Je ne pense pas avoir vu depuis 2 ans UN article positif sur ces personnages. Noam Chomsky, l'analyste des médias, trouverait ici une base très intéressante pour élargir ses études à la sphère latino-américaine.

Publié dans Médias

Commenter cet article