La peine de mort à l'AFL

Publié le par El Nino

Comme je l'ai dit, mes élèves d'un cours de haut niveau ont dû d'exprimer sur le sujet de la peine de mort. Je m'attendais à lire des choses un peu désagréables et je ne me suis pas trompé. Mais malgré tout, j'ai quand même été agréablement surpris par quelques réflexions.
Il faut mentionner que la population du Pérou se prononce selon les sondages à 80% pour la peine de mort, ce qui fait beaucoup. J'ai 6 élèves dans mon groupe. Il fallait donc s'attendre à avoir 1 ou 2 élèves contre la peine de mort. J'en ai eu 2. La première fut agréable à lire. Je vous en livre un extrait : "Bien qu'on ait tous les motifs pour vouloir que la loi soit approuvée, on doit tenir compte du fait qu'on n'a pas le droit de tuer quelqu'un. De plus, aujourd'hui, il existe des lois pour punir les coupables. Cependant, ils ne sont pas jugés. Cela nous fait réfléchir et en essayant de trouver une réponse, on s'aperçoit que c'est le système de justice qui ne marche pas, ainsi que la police et c'est justement ce qu'on doit améliorer. Il faut lutter contre la corruption chez nos autorités pour améliorer la qualité de la justice. Une loi (pour la peine de mort) n'est pas la solution, il faut créer une conscience chez nous-mêmes en nous appuyant sur la morale et l'éthique." La deuxième définit la solution de la peine de mort comme étant "injuste" et "inutile", ce qui me fait penser aux déclarations de Victor Hugo sur le sujet.
En définitive, il existe malgré tout des esprits positifs. Evidemment, le problème est complexe et, dans un pays où les médias raffolent du sensationnel, et où le manque d'éducation et l'ignorance sont 2 problèmes criants, il ne faut pas s'étonner d'avoir un taux pareil d'approbation pour la peine de mort. De toute façon, que ce soit pour la religion et les problèmes éthiques d'une manière générale, l'évolution se fait toujours vers plus de clairvoyance et de lucidité. En cela, il faut être positif, et penser qu'avec le temps, les gens comprendront que la peine de mort n'est pas une solution. Merci à ces 2 élèves de m'avoir fait sourire sur ce sujet que je n'ose même plus aborder en classe tellement j'entends parfois des horreurs.

Commenter cet article

Rémy 28/06/2007 17:27

Salut Yves.Moi aussi je suis content de lire ça dans un pays encore sous une dictature.Cette année, on a lu Claude Gueux de Victor Hugo et la guerre d'algérie. Et malgrès ça une fille trouve à dire qu'elle est pour la torture. Oh rage ! oh desespoir ! oh Jeunesse  ennemie !

El Nino 29/06/2007 04:55

Les terroristes, c'est comme les criminels de droit commun : "Pourquoi sont-ils devenus ainsi ?"Y répondre, c'est analyser la société, chose plus qu'urgente actuellement.

christophespb 28/06/2007 15:10

Salut,Il n y a pas de peine de mort ici.Dans certains actes de genocide, barbarie, sadisme => je suis pour.Celle ci pourrait peut etre freinee certains detraques parfois. J ai vu un reportage il y a 1/2 mois sur des tueurs en serie ici condamnes a la prison a vie, leur cynisme etait un profond mepris.Sans pour autant penser "oeil pour oeil, dent pour dent".Bonne journee, christophe