Une loi bien controversée

Publié le par El Nino

Le Pérou n'est certainement pas un pays libéral en ce qui concerne les moeurs et  plus spécialement les relations sentimentales et sexuelles. Les choses changent petit à petit, mais on peut remarquer dans certains débats qui agitent la société qu'on a encore affaire à un pays conservateur.
Dernier exemple en date : une loi très controversée votée par le Congrès qui permet à toute personne  d'avoir des relations sexuelles avec des adolescents consentants de 14 à 18 ans. Ce qui dans n'importe quel pays "développé" ne pose pas de problèmes parce que c'est une question d'habitude en pose en revanche au Pérou.

Je ne donnerai pas ici mon avis sur la question, et d'ailleurs je ne suis même pas sûr d'avoir un avis bien tranché dans le contexte strictement péruvien. En Belgique, en France, ou en Bretagne, la loi ne poserait aucun problème. Au Pérou, les choses sont clairement différentes non seulement parce que c'est un pays conservateur mais aussi parce qu'il existe des problèmes de viols, mais aussi de grossesse chez les adolescentes, et aussi toute une bouleversation du corps humain et de la psychologie de l'être non-adulte qui peut s'avérer négative dans certains cas. 
Donc, les choses ne sont pas aussi simples et il ne s'agit pas que de dire que la société doit évoluer dans ce sens. Bien sûr qu'elle doit le faire, mais est-ce vraiment le moment ? Là est à mon avis la vraie question. A terme, le Pérou aurait certainement voté la loi, mais on peut se demander si la société, le corps humain et le mental sont dans l'état actuel des choses préparés pour ce genre de changement. Réponse dans quelques années ?

Commenter cet article

Serge 27/06/2007 11:52

Sujet difficile, mon bon Pablito. Es-tu sûr que les problèmes que tu décris n'existent pas en Europe occidentale? La majorité sexuelle en Belgique est de 16 ans, soit avant la majorité légale qui est de 18 ans. Cela n'empêche pas les viols (qui ne concernent pas que les mineurs d'ailleurs), les avortements clandestins, etc. Sans compter les parents de mineurs (pas de fond, bien sûr!) qui règlent leur compte discrètement dès lors que le sexe s'en mêle.Il y a certainement une raison cachée ou en tout cas plus profonde qui a amené le Congrès péruvien à voter une loi pareille. Il faudrait probablement se pencher sur le texte intégral de la loi.

El Nino 27/06/2007 19:00

Je ne nie pas qu'il existe des problèmes en Belgique, mais il me semble qu'ils sont moins graves qu'au Pérou. Voir déjà tous les divorces, les adultères et plein d'autres trucs.Vaste sujet, je ne suis ni sexologue, ni psychologue, ou sociologue.

Tony 26/06/2007 20:09

je ne sais pas pour la Belgique, mais le détournement de mineur élargit n'est pas près de quitter les textes de lois (sans moi non plus me prononcer sur la question).