Vous avez dit "inégalités" ?

Publié le par El Nino

J'ai corrigé mes "partiels " de juin, et c'est contrasté, c'est le moins qu'on puisse dire. J'ai quelques élèves qui sont vraiment très mauvais. L'imparfait et le passé, leur alternance, c'est du chinois pour eux. Je sais que ce n'est pas toujours facile pour eux, mais je pensais qu'après avoir pris "Amélie Poulain" pour matérialiser cela en images, les choses auraient été plus faciles. Ben non ... j'ai quelques cancres, qui ne savent pas conjuguer le verbe "aller" à l'indicatif présent (après 210h de cours, s'il vous plaît !). J'en ai quelques-uns comme ça.
Heureusement, j'ai l'autre extrême. J'ai plusieurs notes autour de 18 (rare !) et même un 19 ! Ce qui est exceptionnel ! Les différences sont énormes. En fait, j'ai l'impression d'avoir quasiment les plus mauvais élèves que j'ai jamais eus, et de l'autre côté les meilleurs. Je ne vous surprendrai pas en disant que les meilleurs arrivent à l'heure et travaillent au cours alors que les mauvais sont en retard et ne sont pas sérieux. Que dois-je faire avec cela ? Beaucoup de choses bien sûr, mais ça fait déjà 10 fois que j'ai dit qu'on parle en FRANCAIS au cours et pas espagnol !!! Je ne pense pas qu'ils étudient chez eux. Je pense qu'ils pensent (hum) réussir comme ça, avec un coup de baguette magique, ou que le prof sera sympa (oui, je suis sympa, mais je montre mon insatisfaction d'une autre manière). Demain, quand ils verront leurs notes, je pense qu'ils vont être refroidis, et par les temps qui courent, cà leur vaudra une belle pneumonie !
Bref, même si je continue comme de coutume, ça ne m'empêche pas de torturer l'esprit et de me demander ce qu'il se passe dans ces têtes. Heureusement, dans ces cas-là, on se dit toujours qu'une bonne élève avec 18/20 "efface" 50 cancres avec 8/20. Je sais, c'est facile, mais ça montre qu'il y a de l'espoir, qu'on fait bien notre boulot, même si l'adaptation à chaque élève est nécessaire. Si les parents faisaient leur boulot, ça serait parfait.  Hein, Arnaud ?

Commenter cet article

Patricia 21/06/2007 07:06

Prend notre petit cochon bleu qui est dans notre chambre pour garder de l'argent et demande "1 sol" pour chaque mot en espagnol :) :p prff

El Nino 20/06/2007 20:59

Je crois surtout que si les enfants apprennent le français, toute la famille devrait le faire, et parler en français à la maison. Mais là, je rêve. Et cela a l'avantage de permettre à la femme de travailler. Tous les salaires récoltés permettraient certainement à la famille de financer les cours. Mais bon, les solutions originales, cela n'est pas très populaire évidemment ...Je rêve toujours tout haut moi !

Tony 20/06/2007 20:44

Tu connais un peu mon point de vue éducatif alors je vais me permettre d'aborder le sujet sous un autre angle plus abrasif et controversé :Ces gamins, il faut les comprendre, il y a peu d'enfants qui aiment étudier dans leur enfance. UN enfant préfère révasser et s'amuser généralment.Bon, c'est vrai. Moi aussi je suis pour les enfants qui parlent français en cours de françasi, qui sont à l'heure et qui sont si parfaits qu'ils étudient chez eux.EN fait, tu as raison, tu devrais prendre les mères, ces conc**** dont tu parlais, et leur faire des cours particuliers... demander la création d'un ministère de l'écologie du bon sens de l'éducation maternel, et ces mères qui sont souvent chargées de l'éducation des enfants tandis que les maris travaillent (non du machisme mais la réalité - note pour les visteurs) formeraient de bons enfants. :-))