Le TLC et l'économie péruvienne

Publié le par El Nino

Voici une vidéo de la société de sondage Gallup à propos du TLC entre le Pérou et les Etats-Unis :



La vidéo signale que les Péruviens attendent beaucoup du TLC, mais malheureusement seulement 38% des Péruviens connaissent les tenants et aboutissements de ce Traité. Cela me paraît presque encore beaucoup quand je discute avec mes élèves sur leur intérêt pour la politique et l'économie. Trop peu lisent la presse.
Il faut signaler que ces sondages sont bien souvent réalisés uniquement à Lima et qu'ils ne tiennent pas compte du mode de pensée qui diffère radicalement en province.

Les autres chiffres montrent que :

  1. 78% des Péruviens pensent que le TLC apportera plus d'emplois au Pérou (oui, mais quelle qualité d'emplois ?)
  2. 77% des Péruviens ne sont pas satisfaits avec les efforts du gouvernement pour créer de l'emploi.
  3. 75% des Péruviens ne sont pas satisfaits avec les efforts du gouvernement pour vaincre la pauvreté.
En effet, la moitié des Péruviens vivent avec 2$/jour et 2 Péruviens sur 3 travaillent dans des conditions précaires.
En outre, l'économie continue de croître à un rythme d'environ 6 à 7% par an, et un total cumulé de 24% ces dernières années, mais le taux de pauvreté n'a été réduit que de 2% dans le même temps. Pourtant, le pays est le 3° producteur mondial de cuivre, le 5° pour l'or et un des plus grands producteurs dans le domaine de la pêche, du gaz naturel, de l'agro-alimentaire et du pétrole.

Là aussi, cherchez l'erreur ...

Publié dans Politique & Economie

Commenter cet article

@tom 12/06/2007 16:59

Ben justement je m'en méfies! et pas qu'un peu!

ElNino 12/06/2007 05:10

Des routes pour doper l'économie ... Tiens, ça me fait penser à qqn d'autre ça ...Se méfier du discours-novlangue traditionnel "Le Chili est le miracle économique néo-libéral".

@tom 11/06/2007 21:32

Même chose au Chili, la croissance et de 6-7% depuis trois ans, mais la pauvreté ne recule que très lentement. Parce que les richesses nouvelles profitent avant tout aux plus riches, et parce que les bénéfices engrangés par le gouvernement et les institutions servent plus à créer de nouvelles infrastructures, de nouveaux bâtiments, de nouvelles routes, qu'à enrayer la pauvreté par de vraies mesures sociales

Tony 10/06/2007 08:04

A 7 % par an dans 4 ou 5, ils toucheront un bon salaire de 3 USD / jour ! Mon illustration aide à trouver l'erreur ?