"Feliz Dia Mama" ?

Publié le par El Nino


 

L'Amérique Latine, c'est le continent de tous les contrastes. Ce dimanche, c'était la fête des Mères, comme en France ou en Belgique, et c'était évidemment l'occasion de célébrer cela en famille, comme le veut la tradition. Je pourrais parler ici plus longuement de l'impact commercial de cette fête, mais j'ai malheureusement perdu une source d'informations qui donnait quelques chiffres sur la consommation, notamment au niveau des communications téléphoniques. Non, ici-même, je vais parler d'un contexte plus socio-psychologique et sanitaire.

Le problème est qu'actuellement dans tout le continent, excepté le Chili, le nombre de mères adolescentes est en augmentation et cela est évidemment lié à la pauvreté, au manque de protection et ... à l'obscurantisme religieux. C'est d'ailleurs pour ça que le Pape est au Brésil ces temps-ci, je présume ... Quelques chiffres donc :

 

  • Colombie : Entre 2000 et 2005, le pourcentage de mères adolescentes est passé de 17,4 à 20,5%
  • Equateur : Dans la seule maternité "Isidro Ayora" de Quito, on a recensé plus de 6000 consultations d'ordre psychologique ou familiale pour les mères adolescentes en 2005.
  • Brésil : 1,1 million de femmes de moins de 20 ans deviennent mères chaque année.
  • Argentine : Plus de 103.000 adlescentes sont devenues mères en 2006.
  • Le Chili est donc l'exception avec une diminution de 67 enfants à 49 enfants pour mille entre 1996 et 2004 nés de mère adolescente.

 

INRE13050734.jpg

 

 

A côté de ces premiers chiffres, on trouve aussi ceux sur l'avortement :

 

  • Brésil : Selon le président Lula, des milliers de femmes adolescentes meurent chaque année des suites d'un avortement clandestin.
  • Argentine : 35% des femmes tentant un avortement clandestin meurent.
  • Uruguay : 33.000 femmes meurent chaque année des suites d'un avortement clandestin.

 

Il ne faut pas aussi oublier toutes les mères qui ont perdu leurs enfants dans des conflits internes et sous des dictatures militaires, comme en Argentine, au Pérou, en Colombie, ou au Chili.

 

La réalité péruvienne (latino-américaine), c'est aussi ça, et elle est douloureuse ...

 

 

Publié dans Education & Santé

Commenter cet article

ElNino 16/05/2007 18:56

A propos du SIDA, des élèves ont lu dans les journaux que 10% des enfants qui sont atteint du SIDA le savent, chiffre qui faut évidemment prendre avec beaucoup de principes, puisqu'on sait-on qu'ils ne savent pas qu'ils ont le SIDA alors qu'ils l'ont ?En fait, qu'il y ait une totale ignorance sur la question dans les secteurs les plus défavorisés n'est pas du tout étonnant, mais 90% qui ne savent pas, c'est gigantesque et gravissime !

Serge 15/05/2007 19:21

Oui, si on écoutait la religion et son plus haut représentant (le Pape, pas Dieu hein, Dieu représente la foi, c'est toute autre chose!), faudrait pas de préservatif, donc tu baises pas, tu fais que des enfants. Problème: la réalité de la vie de tous les jours est toute autre. L'Eglise ferme les yeux, hypocrite elle l'est au départ, meurtrière elle l'est à l'arrivée. Pensez au SIDA dont les chiffres en Amsud doivent être aussi en corollaire avec ce dont tu parles, Yves.

Remy 14/05/2007 19:00

Un bravo à la religion qui est contre l'avortement et aux gouvernement qui préfère la défence de ce pays qu'aux besoins de la population!Tes chiffres sont difficiles Nino...Des gosses qui sont déjà mère!