La stratégie de John Negroponte

Publié le par El Nino

 

Je me sens mieux. Ce n'est pas encore parfait, et il faut faire attention à la rechute, mais le moral est meilleur. Dire que hier après-midi, j'ai eu envie de rester à la maison. Cela est d'autant plus agréable que je dois vous parler d'un évènement qui me semble fort important : la visite de John Negroponte au Pérou et dans 3 autres pays d'Amérique Latine : la Colombie, l'Equateur, et le Panama.

Cette visite cadre notamment avec la signature quasiment acquise maintenant du Traité de Libre-Echange entre le Pérou et les Etats-Unis, mais il semble qu'elle ait un objectif encore plus large. En Colombie, Negroponte a déjà déclaré que "la Colombie, le Pérou, et le Panama" sont 3 pays hautement stratégiques pour les Etats-Unis. Je me permets quand même de signaler que le mot "stratégie" est essentiellement utilisé lorsqu'il y a une logique d'affrontement, voire de guerre. Je me permets d'ailleurs d'intégrer la définition du mot "stratégie" ici-même, venant du Wiktionnaire :

 


 

Etymologie

 
Du grec ancien stratos (« armée ») et ageîn (« conduire »).
 
Définions

 

(Didactique) Partie de l’art militaire qui consiste à préparer, à diriger l’ensemble des opérations de la guerre.

 
(Figuré) L’art de manœuvrer.
 

(Par extension) Logique implicite ou explicite pour atteindre un objectif complexe et à long terme.

 

 

Et tant qu'on y est, n'oublions pas qu'on parle d'un militaire comme "d'un fin stratège"

 

Voilà donc John Negroponte qui semble partir en guerre. Et le géographe que je suis (à part être prof de français) signale que la géographie est importante pour la guerre. Dès lors, si vous regardez une carte de l'Amérique Latine, vous aurez remarqué que le Panama, la Colombie, et le Pérou sont au milieu d'un conglomérat de pays dirigés par ce qu'on appelle des "populistes", des présidents de gauche. D'ailleurs, un des sujets de discussion entre Garcia et Negroponte sera ... le Vénézuéla. Cela montre aussi que le "rapprochement" entre Garcia et Chavez amorcé durant le sommet Sud-Américain de Cochabamba est purement hypocrite. Garcia n'en a rien à foutre de Chavez. S'il faut le renverser pour devenir calife à la place du calife (comme son pote Sarkozy) dans les pays Andins, il le fera.

Ce que mes lecteurs devraient aussi consulter, c'est cet article sur John Negroponte. Il en existe des dizaines d'autres ainsi. Evidemment, ceux qui lisent ce blog savent ce que sont les objectifs des Etats-Unis en Amérique Latine. Vous savez ce qu'ils ont fait, vous savez ce qu'ils continuent à faire, et vous savez tous ce que représente la visite de Negroponte dans ces 3 pays : le désespoir. Néanmoins, pour graver dans votre mémoire les méfaits de ce sinistre personnage, je vous engage à lire ce document. Vous penserez alors que Negroponte vient aussi dans ces 3 pays pour "promouvoir la démocratie et les droits de l'homme". Comme en Irak ...

-42910781-070510-alan-afpb.jpg

Cette poignée de mains me semble franche et cordiale. Qu'en pensez-vous ?


Publié dans Amérique Latine

Commenter cet article

T. Rebecchi 11/05/2007 17:54

Et bien ... la libération du Canal de Panama c'est pas pour demain !!