No future

Publié le par El Nino

 

Je ne voudrais pas verser dans la fatalisme. J'aime rester réaliste, mais aussi garder l'espoir. Comme dit un proverbe russe : "L'espoir est ce qui meurt en dernier".

Le dernier article de Arnaud mérite d'être lu. Il est simple, mais tragique, mais aussi plein de leçons sur la vie. On ne pourra jamais empêcher tous les drames, mais il nous faut travailler à réduire la probabilité de ces tragédies.

Arnaud s'est réfugié dans son lit pour pleurer, et moi je vais y aller pour décompresser. Ces derniers jours, j'ai l'impression que mon corps est soumis à rude épreuve. Je travaille 43h/semaine sans compter les préparations et les corrections. Je me donne corps et âme pour ce blog. Comme vous avez pu le constater, l'en-tête verse toujours dans l'imperfection. A force de trouver une solution et quasiment la perfection pour ce blog, j'en craque de fatigue. Quelques méchants microbes en ont profité pour sauvagement m'attaquer (et par derrière en plus !) et mon système digestif est légèrement sous pression. Bon, je ne donnerai pas de détails supplémentaires, mais comme disait Chirac : "Les bruits et les odeurs ..."

Heureusement, la fin de semaine approche. On va donc fonctionner au ralenti et ce blog va faire de même. Dommage, il venait juste de battre hier le record de visiteurs uniques pour un jour : 86 !

Merci pour tous vos messages qui dynamisent ce blog et ce répit sera peut-être l'occasion pour vous de relire ce que j'ai écrit dans le passé. 88 articles publiés en 11 semaines je crois (Je suis même trop fatigué pour compter, tiens !)

Mon frère avait raison : j'en fais de trop. Mais rassurez-vous : je ne suis pas mort. 

Allez en paix et que Dieu vous bénisse (Oui, là, je suis vraiment fatigué).

Commenter cet article

arno 11/05/2007 05:22

bon rétablissement l'ami. merci pour le commentaire. je crois que qques heures de solitude ne nous feront pas de mal pour réfléchir un peu à notre situation.
et achète-toi du bon PQ.

Remy 10/05/2007 20:48

Mon ami Nino,il est a des moment ou tout peut basculer, et ce n'est qu'a toi d'en decider la suite.L'aticle de Arno m'a choqué et j'ai senti cette "impuissance" dont il parle.Va! prend un peu de repos!et bon retablissement.